Boby tu tires ou tu pointes ?

Mon 1er article sera dédié à l’un de mes idoles, le roi du calembour et de la contrepèterie en chanson… Boby Lapointe.

Et comme est venu le temps des poissons… d’Avril bien sûr, allez on (re) découvre « La Maman des Poissons »:

Ecouter « La Maman des Poissons »

Si l’on ne voit pas pleurer les poissons
Qui sont dans l’eau profonde
C’est que jamais quand ils sont polissons
Leur maman ne les gronde
Quand ils s’oublient à faire pipi au lit
Ou bien sur leurs chaussettes
Ou à cracher comme des pas polis
Elle reste muette

La maman des poissons, elle est bien gentille !

Elle ne leur fait jamais la vie
Ne leur fait jamais de tartines
Ils mangent quand ils ont envie
Et quand ça a dîné, ça r’dîne

(Refrain)
La maman des poissons, elle a l’oeil tout rond
On ne la voit jamais froncer les sourcils
Ses petits l’aiment bien, elle est bien gentille
Et moi, je l’aime bien avec du citron

La maman des poissons, elle est bien gentille !

S’ils veulent prendre un petit ver
Elle les approuve de deux ouïes
Leur montrant comment, sans ennuis,
On les décroche de leur patère

(Refrain)

La maman des poissons, elle est bien gentille !

S’ils veulent être maquereaux
C’est pas elle qui les empêche
De s’ faire des raies bleues sur le dos
Dans un banc à peinture fraîche

(Refrain)

La maman des poissons, elle est bien gentille !

J’en connais un qui s’est marié
A une grande raie publique
Il dit quand elle lui fait la nique
« Ah! qu’est-ce qui tu me fais, ma raie ! »

(Refrain)

Si l’on ne voit pas pleurer les poissons
Qui sont dans l’eau profonde
C’est que jamais quand ils sont polissons
Leur maman ne les gronde
Quand ils s’oublient à faire pipi au lit
Ou bien sur leurs chaussettes
Ou à cracher comme des pas polis
Elle reste muette

La maman des poissons, elle est bien gentille !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *